Les Options du CAP Esthétique à la loupe

Lorsque l’on effectue des recherches concernant les organismes de formation au CAP esthétique, on s’aperçoit que de nombreuses écoles proposent des préparations comportant diverses options. Il est tentant de se dire que plus l’on connaît de techniques, plus il sera facile de se spécialiser. Faut-il pour autant coupler ces formations avec le CAP esthétique ou vaut-il mieux les aborder par la suite?

Documentation
Les principales options proposées lors de la formation au CAP esthétique sont les suivantes :

  • soins du corps,
  • spa,
  • prothésie ongulaire,
  • maquillage.

Pour pouvoir apprécier l’utilité éventuelle de ces formations, il est nécessaire de savoir ce que chacune d’entre elle recouvre précisément.

1) Soins du corps

  • modelages : lors de cette formation, vous apprendrez à pratiquer divers modelages (le terme « massage » étant par tradition réservé aux masseurs-kinésithérapeutes) : modelage californien, suédois, balinais, ayurvédique, thaïlandais… Avec ou sans huile,ils consistent en mouvements, pressions, palpations, effleurements dont l’intensité varie selon le type de modelage. A visée non thérapeuthique, ils tendent tous à obtenir détente, évacuation du stress, bien-être.
  • gommage et enveloppements : amincissants, drainants, reminéralisants, ils font appel à divers types de produits.

2) Spa

Cette formation comporte souvent le même programme que celui soins du corps à laquelle vient s’ajouter une formation spécifique d’hydrothérapeute permettant de pratiquer certains soins prescrits par le médecin durant une cure ou une balnéothérapie. L’hydrothérapeuthe ne peut en aucun cas se substituer au kinésithérapeute thermal.

3) Prothésie ongulaire

On y apprend la pose résine, capsule et gel et la dépose d’ongles américains (terme à la mode qui s’est substitué à celui de « faux ongles »). Vous pourrez donner libre cours à votre imagination pour y créer des motifs originaux à base de vernis, motifs, strass…

4) Maquillage

  • techniques de maquillages spécifiques ;
  • maquillage permanent à l’aide d’un dermographe, le même appareil que celui utilisé pour les tatouages, axé sur les sourcils, le contour des lèvres et l’intensification des yeux ;
  • extension de cils avec pose cil par cil.

Le référentiel du CAP esthétique détermine de façon précise les limites de compétence de la candidate : réaliser les soins esthétiques du visage au décolleté, des mains et des pieds, des maquillages du visage et des ongles, des épilations. On peut donc en conclure que les options proposées apportent des compétences supplémentaires puisque dans le cadre du CAP :

  • les seules techniques appliquées au corps se limitent à l’épilation ;
  • concernant les mains et les pieds, il s’agit de manucurie et beauté des pieds avec soins et pose de vernis ;
  • même si divers types de maquillages sont étudiés (maquillage de jour, du soir, de mariée), la formation ne porte pas sur des maquillages sortant vraiment de l’ordinaire.

Nous savons que la formation CAP esthétique comporte un programme déjà très lourd en soi de par la découverte de nouvelles matières et de techniques totalement inconnues à l’étudiante. Le but principal est d’intégrer suffisamment ces connaissances pour être à l’aise au passage de l’examen. Or aucune épreuve du CAP n’a de lien avec les formations ci-dessus mentionnées. D’autre part, l’unique épreuve facultative est celle de langue vivante étrangère, donc même si vous avez suivi une de ces formations, elle ne vous sera d’aucune utilité pour l’examen. Dans ces conditions il semble plus judicieux de se concentrer sur le programme CAP uniquement sans se farcir la tête de connaissances supplémentaires qui ne seront pas immédiatement exploitables.

Il est rarissime que l’on demande à une esthéticienne débutante travaillant en institut de maîtriser des techniques spécifiques ; l’employeur attend surtout d’elle qu’elle soit compétente et efficace dans son domaine. Il est donc inutile de vous précipiter vers des spécialisations dès votre diplôme en poche.

Il est assez fréquent, concernant les soins du corps, que ce soit l’employeur lui-même qui y forme son personnel au bout de quelques temps. Si ce n’est pas le cas, vous serez toujours en mesure d’effectuer la formation à vos frais, mais sinon pourquoi payer quelque chose que vous serez susceptible d’apprendre gratuitement?

Si vous souhaitez travailler en balnéo ou en thalasso, là aussi on ne vous demandera que le CAP esthétique, certains gestes spécifiques s’acquérant directement sur le tas. Par contre, il arrive que des hôtels de luxe ou des résidences de tourisme recherchent des esthéticiennes spécialistes spa mais, au vu des offres d’emploi, il semblerait que ces établissements s’orientent davantage vers des profils BP, voire BTS.

La prothésie ongulaire et le maquillage sont deux cas un peu à part. La première a le vent en poupe depuis un certain temps et de plus en plus de clientes sont à la recherches de manucuries originales. Quant au maquillage, si le travail en institut ou à domicile est plutôt axé sur du classique, la spécialisation pourra éventuellement vous ouvrir les portes d’un autre monde (cinéma, théâtre, défilés de mode…).

Vous l’aurez donc compris, les options ne vous apporteront aucun avantage supplémentaire lors du passage du CAP esthétique, par contre elles sont tout à fait envisageables par la suite pour vous permettre une spécialisation. Attention, elles ne sont sanctionnées par aucun diplôme particulier, elles donneront simplement lieu à une attestation de formation.

Partagez votre avis ou faites part de votre expérience :

*